2014 : Evaluation du PCET

Le plan Climat énergie territorial engagé depuis 2006 a fait l’objet d’une évaluation en 2014.

Il s’agissait d’évaluer l’animation du PCETc'est-à-dire le rôle de « chef d’orchestre » du Parc dans la mise en oeuvre de son plan climat, en portant un regard sur les modalités et les effets de la stratégie déployée, à la fois en interne, (pertinence des actions, efficacité du projet, cohérence des moyens humains et financiers) et en externe (gouvernance, mobilisation/sensibilisation, cohérence avec les acteurs locaux…). En conséquence, la quantification des économies de gaz à effet de serre générées par l’animation du PCET, outre qu’elle n’est pas mesurable par des indicateurs fiables entre 2006 et 2014, n’avait pas de sens dans cette démarche évaluative : la mise en mouvement d’acteurs ou la sensibilisation du public à l’énergie au climat n’est pas immédiatement mesurable en tonnes de CO2 évitées. En complément de l’évaluation, un recensement des actions menées par l’ensemble des acteurs du territoire a permis de créer une photographie énergie climat du Parc pour 2014. 

 

Il ressort de cette évaluation que le Parc est parvenu à réunir de nombreux acteurs autour de son projet sans toutefois réussir à mobiliser les élus des communes et des EPCI. Le Parc a également des difficultés à travailler vers les entreprises et le monde agricole sur les question climatiques. Au fil des années, il est cependant parvenu à passer du rôle de « porteur de projet énergie climat » au rôle de facilitateur, d’« accompagnateur de projets » co-portés avec des partenaires locaux.

Le Parc est reconnu sur ses capacités d’innovation, et sur son approche pluridisciplinaire permettant de sensibiliser les habitants à des enjeux ou des sujets techniques par une approche ludique ou culturelle. Il collabore avec des acteurs relais vers différents publics apportant une touche énergétique à leur projet social d’éducation, d’insertion. Hormis sur la question de l’urbanisme et du bati, le Parc n’est pas porteur d’une ingénierie technique sur les questions énergétique notamment, car jusqu’en 2014 plusieurs acteurs locaux (Pays Saumurois et Chinonais, ALE, SIEML) endossaient cette mission sur le bois énergie notamment.

 

Il est proposé pour la période 2015-2020 de bâtir un nouveau PCET d’une part sur les contributions de chaque EPCI en lien avec une thématique s’inscrivant dans leur propre stratégie, leurs volontés, leurs objectifs, leurs programme d’action et leurs besoins en matière d’action énergie-climat (alimentation, mobilité, urbanisme, ENR, batiment..).

Et d’autre part, définir les nouveaux axes de travails pertinents et sur lesquels le Parc a légitimité d’agir (éducation, adaptation au changement climatique, investissement participatif et éventuelleme bois énergie et forêt en l’absence de compétences locales sur ces questions depuis la fin 2014).

 


Téléchargez

Leviers d'action et stratégies intercommunales : enquête par l'Université de Tours

Parmi les objectifs de l'évaluation du PCET se trouve une questions sur son efficacité. On se demande par quels leviers (axes, acteurs) la collectivité rentre-t-elle dans une démarche énergie climat et comment cette démarche prend un caractère structurant. Afin de répondre à cette question, une enquête sociologique à été proposée. Elle sera réalisée par un chercheur en sociologie ainsi que des étudiants de l'UFR de Tours. Il s’agit de :

  • Identifier les chaines d’action permettant la mobilisation des acteurs (élus) autour de projets énergie climat structurants
  • Renforcer et légitimer des acteurs dans un positionnement stratégique pour le territoire
  • Repositionner le PNR dans l’accompagnement des politiques énergie-climat des territoires infra afin

de réorienter son PCET.

 

L'enquête se présente en trois phases :

 

L'Elaboration d'un scénario de la manière d’entrer, pour un territoire, dans une

démarche énergie climat et de s’en approprier les enjeux au point que cette orientation prenne un

caractère structurant.

 

A lieu ensuite une sélection de territoires d'enquêtes, identifiés grâce à une "photographie" du parc, permettant de visualiser les acteurs et territoires s'étant engagés entre 2007 et 2014 dans une ou plusieurs actions climats. 

 

Sur ces territoires, le scénario est « testé » auprès de divers publics et structures au moyen

d’une enquête sociologique conduite pour identifier les interactions entre acteurs, les leviers de l’action

et les portes d’entrée dans la politique climat. Cette enquête sera  réalisée par les étudiants, de niveau Master 2.

 

Les étudiants pourront produire une analyse des résultats qui sera complétée d’une prestation de

recherche réalisée par le chercheur.

Les résultats sont ensuite intégrés dans les nouvelles orientations du PCET du PNR, tant dans son

action propre que dans la légitimation d’autres acteurs dont des acteurs de politique énergie climat

locale. Les résultats pourront même alimenter l’ensemble des politiques du PNR.

L'actualité du plan climat

jeu.

15

mai

2014

Territoire à énergie positive pour la croissance verte

le Parc est Lauréat de l'appel à projet TEP CV. 500 000 € d 'investissement sont alloués au territoire qui procèdera prochainement à un appel à initiatives, en fonction des modalités d'attribution de ces fonds par l'Etat

 

Lire la suite 0 commentaires

lun.

07

avril

2014

Projet de méthanisation à Doué

C'est à Doué la Fontaine que la bien nommée Doué Métha se met tranquillement en place. 

Lire la suite